Samedi 1 novembre
 
131831 visites
à ce jour

Jorge Chaminé

« Le baryton le plus raffiné et le plus cultivé du monde lyrique»

Français, de mère espagnole et de père portugais, Jorge Chaminé est un européen convaincu. Il chante en plus de dix langues et en parle couramment sept.

Il obtient le prix Gulbenkian et travaille avec Daniel Ferro (Juilliard School). Et c’est l’enseignement de trois personnalités d’exception, Lola Rodriguez de Aragon (à Madrid), Hans Hotter (à Munich) et Teresa Berganza qui sera déterminant pour son évolution. Leur influence est toujours présente dans sa pratique pédagogique.

En 1988, il reçoit le prix de la Fondation Yehudi Menuhin et sera dirigé par le Maître dans plus de vingt concerts.

En 1992, c’est sous la baguette de Placido Domingo qu’il sera le partenaire de Teresa Berganza et de José Carreras dans la Carmen de l’Exposition Universelle de Séville.

Sa carrière internationale le conduit de New York à Moscou, de Rio de Janeiro à Reykjavik. Il chante sous la conduite des plus grands chefs tels Seiji Osawa, Michel Corboz, Giuseppe Sinopoli, Claudio Scimone, etc. et dans les salles les plus prestigieuses.

Mozart, Brahms, Fauré font partie de son répertoire, mais il est aussi l’interprète de plusieurs compositeurs contemporains, entre autres : Bussotti, de Pablo, Xenakis… et célèbre le tango, la bossa-nova, la musique tzigane et le boléro.

Il a créé en Toscane, le prestigieux Festival CIMA (Concerti in Monte Argentario) et avec Marie-Françoise Bucquet les Ateliers « Sons Croisés » qu’il dirige depuis plus de huit ans. Il enseigne à Paris, en Italie, au Canada. Il est invité en Europe, au Brésil, aux USA pour donner des Master Class. C’est un pédagogue exceptionnel et un extraordinaire dénicheur de talents : ainsi s’est formée autour de lui une véritable « troupe » de surdoués que nous avons admirés bien souvent, lors des « Festivals de Bougival & des Coteaux de Seine » ou lors de ses célèbres « Ateliers Sons Croisés » à la Villa Viardot à laquelle il a rendu vie.

« C’est aussi la contribution de Jorge Chaminé à la formation des jeunes Musiciens qui suscite mon admiration »
Témoignage de Marc Coppey, violoncelliste.

En 1993, l’UNESCO lui décerne la médaille des droits de l’homme pour son action en faveur des enfants. En 2005 il est nommé ambassadeur de Bonne Volonté de Music in ME (Music in Middle East). En 2008 il devient Président de Music in ME France et membre permanent du Board International of Directors (Pays-Bas), ce qui lui permet de développer ses actions auprès des enfants.

En novembre 2011, Jorge Chaminé est nommé Premier Musicien pour la Paix et membre permanent du Conseil de l’organisation Music for Peace. Son intense labeur, depuis plus de 20 ans, au Moyen-Orient, pour les enfants abandonnés d’Amérique latine ou d’Inde, pour les orphelins du sida en Asie, pour les enfants autistes et son aide incessante aux jeunes générations de musiciens, font de lui, selon les mots du Président de Music for Peace, Monsieur Federico Mayor Zaragoza : « Jorge est une institution à lui tout seul. Sa belle voix forte et sonore est au service de la Paix depuis près de 30 ans. Ce qu’il a accompli à ce jour dans son combat pour la Paix et la Fraternité est un exemple pour bien des politiciens et des institutions… »

Dans la dernière édition du Who’s Who américain, il est désigné comme la « Personnalité musicale de l’année 2013 ».

Il est un des fondateurs et Vice-président de l’Association des Amis de Georges Bizet, et depuis 2010, son Directeur artistique. Qu’il en soit ici remercié.

En savoir plus… : site officiel de J. Chaminé

[Haut de la page]